Clamecy TV créée par Eric Le Seney  la web tv de Bourgogne qui parle du Haut Nivernais au monde entier www.clamecytv.com

 

   

ENERGIE(S)...

INTERVIEW DE THOMAS PASCAL. Languedocienne, provençale, lyonnaise givordine, alsacienne et parisienne... parmi les 5 méthodes de joutes pratiquées en France sous l’égide de la Fédération Française de Joutes et de Sauvetage Nautique seules les 2 dernières concernaient la coupe de France organisée le 24 juin à La Tambourinette. Pour la parisienne, les barques sont propulsées à l’aide d’un moteur. Pour l’alsacienne, les barques sont plus longues et les 4 rameurs sont assis sur un banc central. Dans les deux cas, les barques se croisent à droite et les jouteurs sont protégés par un plastron (plus épais dans la parisienne).

TU IRAS, JOUTEUR ROUGE... TOI AUSSI, JOUTEUR BLEU. Les traditionnelles Joutes Clamecycoises du 14 juillet, c'est d'abord un rendez-vous sportif où le combat est âpre mais toujours dans le respect de l'adversaire. C’est aussi une ambiance conviviale où l'on respire la mémoire de Clamecy, capitale du Haut Nivernais. À s'imprégner de l'esprit des joutes, on croirait entendre Bradelou, sentinelle éternelle du pont de Bethléem, chuchoter à l'oreille des passants attirés par sa statue de pierre : "Respectez notre Terre de Flotteurs. Elle n'appartient à personne, c'est nous qui lui appartenons !" Bradelou a bien connu le grand chef Seattle.

COUPE DE FRANCE DES JOUTES (1ère partie). Sur l’esplanade nautique de la Tambourinette, huit clubs étaient représentés dans diverses catégories féminines et masculines : Arras, Chasse sur Rhône, Etreux, Melun, St Mammès, St Roch, Vigneux et Clamecy qui s'est adjugé trois victoires sur quatre possibles.

LE FLOTTAGE EN HÉRITAGE.

Chaque 14 juillet, sur l’Yonne, entre le pont de Bethléem et le pertuis des Jeux de Clamecy, La Joute Clamecycoise reprend ses droits pour célébrer une fête sportive traditionnelle créée, il y a plus de 4 siècles, par les flotteurs de bois. Pratiquée sans protection, « poitrine nue », sur des bateaux propulsés par des rameurs et des godilleurs, la Joute Clamecycoise se déroule aujourd’hui exactement de la même façon qu’au début du 16ème siècle. À cette époque et pendant plus de 3 siècles, après un travail harassant pour construire leurs trains de bois et les convoyer vers Paris, les flotteurs de Clamecy organisaient, au début de l'été, leurs Joutes annuelles. Un instant de partage et de fête collective qui permettait aussi de désigner le Roi Sec, le vainqueur des Joutes qui allaient représenter les flotteurs auprès des marchands et des autorités pour l'année à venir. Chaque 14 juillet, un défilé parcourt les rues de la ville et, après avoir rendu les honneurs à la République et à la nation, rejoint, sur le pont de Bethléem, la statue du flotteur Bradelou, pour un hommage à tous les flotteurs de bois qui ont fait le caractère actuel de la cité. Belle et (re)Belle. Avec les Joutes, à Clamecy, le sport rejoint l'Histoire.

COUPE DE FRANCE DES JOUTES (2ème partie).

Les Joutes Clamecycoises étaient, cet été, particulièrement à l’ouvrage et à l’honneur. Elle ont d’abord organisé, le 24 juin, sur le site de La Tambourinette de Clamecy, la Coupe de France des clubs sous l'égide de la Fédération Française de Joutes et Sauvetage Nautique dans deux disciplines officielles : la joute alsacienne (bateau à rames) et la joute parisienne (bateau à moteur)....

FINALES DE JOUTES, MILLÉSIME 2018. Il aura fallu 22 passes et un coup du sort pour que Jordane Rétif l'emporte sur Thomas Pascal après un véritable combat de titans. Après qu’ils aient rivalisé tous deux de technique et d'audace et régalé le public, Thomas voit s'échapper sa casquette, tente de la rattraper et laisse sa lance toucher l'eau, ce qui le disqualifie. Selon la grande tradition des Joutes Clamecycoises, Le Roi Sec a ensuite été porté en triomphe par ses amis jouteurs jusqu'à la mairie de Clamecy, une ville sportive où la mémoire de l'eau vive chante encore avec ferveur l'épopée des compagnons de rivières et du flottage du bois.

Les Joutes Clamecycoises ont ensuite proposé leur traditionnelles joutes du 14 juillet à l’issue desquelles ont été désignés le Roi Sec et la Reine Sèche de l’année 2018.